Des examens près de chez vous pour le programme de Médecine à Kosicé

 
 
 
 

Découvrez nos programmes de formation universitaire en Europe

 

MED GENERAL :

  • Possibilité de passage d’examen en France
  • Coût de la formation : 10 500 euros par an
  • Examens jusqu’en Août

MED DENTAIRE :

  • Possibilité de passage d’examen en France
  • Coût de la formation : 11 000 euros par an
  • Examens jusqu’en Août

MED VETERINAIRE :

  • Passage d’examen en Slovaquie
  • Coût de la formation : 8 000 euros par an
  • Examens jusqu’en Août

PHARMACIE :

  • Possibilité de passage d’examen en France
  • Coût de la formation : à partir de 6 700 euros par an
  • Examens jusqu’en Juillet / Août
 
Pour obtenir plus d’informations sur les formations ou nos services, contactez-nous !
 










 

Nos valeurs

Professionnalisme :


Nos équipes multiculturelles, spécialisées dans le domaine médical, sont à même de conseiller les candidats en recherche d’une opportunité professionnelle en France. En étroite relation avec nos universités partenaires et pouvant communiquer parfaitement dans leurs langues, nous proposons un processus d’inscription efficace.

Service personnalisé :


Présent auprès de nos candidats à chaque étape de leur projet, nous leur garantissons un interlocuteur unique et un suivi adapté pour garantir au mieux leur succès.

Engagement :


Passionnés par notre métier, nous avons à coeur de suivre l’ensemble des dossiers avec le même engouement pour que notre engagement soit votre réussite.
 
 
 

Ils ont déjà vécu cette expérience et ils vous en parlent

 
  • Photo Tasos Ch - doctor en médecine vétérinaire - temoignage
    De mes 6 années d'études vétérinaires à Kosice Slovaquie, je n’ai que des bons souvenirs. Grâce à la pédagogie et l'expérience pratique, j’ai pu ouvrir ma propre clinique vétérinaire où je suis en mesure de prodiguer tous les soins médicaux pour les animaux. Mon séjour à Kosice fut très intéressant pour moi pour la maîtrise de la langue anglaise puisque je suis maintenant capable de suivre toutes les publications internationales ou participer aux principaux congrès. En ce qui concerne la vie quotidienne à Kosice, vous pouvez vous déplacer facilement en bus ou en tramways. Étudier à l'étranger est une formidable opportunité de rencontrer d’autres étudiants de pays différents et de découvrir de nombreuses autres cultures en commençant par la culture slovaque. Je peux ainsi aisément vous recommander l'université vétérinaire de Kosice.  
    Tasos Chaidas - Docteur en médecine vétérinaire
  • Photo Christos I - Cardiologue - temoignage
    Maintenant cardiologue à Limassol, j’ai eu l’opportunité d'étudier à l'université Pavol Safarik de Kosice où j’ai passé 6 ans parmi des étudiants d’autres nationalités dans le cadre du programme d'études en langue anglaise à l’université. Cela m’a permis de découvrir des cultures et des modes de vie différents. L'université étant au centre de la ville, beaucoup de choses sont accessibles à pied ou facilement grâce aux bus ou aux tramways avec les nombreuses connections. Hormis une solide base théorique, l'université offre une expérience pratique avec un contact direct avec les patients à l'hôpital universitaire de Kosice. Je peux confirmer que j'étais immédiatement prêt à pratiquer à la fin de mes études. C’est à mon avis un point fort de la formation que j’ai suivie. Si vous voulez associer à la fois une expérience internationale et un solide niveau de formation, je recommande l’université Pavol Safarik de Kosice.    
    Christos Ioannidis - Cardiologue
  • Photo de Dimitri Z. - Docteur en rééducation physique
    Étudier en Slovaquie est une expérience unique : étudier à l'étranger, dans un pays différent, rencontrant des gens nouveaux, des idées nouvelles et de nouvelles méthodes. Le niveau des études est conforme aux standards européens et est de grande qualité. Une excellente pédagogie, des installations de qualité à l’université comme pour se loger sont autant d’atouts pour étudier en Slovaquie. Ce pays est extraordinaire avec des villes agréables qui associent l’ancien et le moderne et une nature remarquable tout au long de l'année.
    Dimitri Zacharis - Docteur en rééducation physique
  • Photo Maria K - médécine généraliste - temoignage
    Etudier en République Slovaque offre une belle opportunité de progresser au niveau académique, personnel et professionnel. Vous aurez la chance de découvrir une nouvelle culture. La tradition populaire est fortement ancrée et se retrouve dans l’architecture, l’art ou la musique. En étudiant et vivant en Slovaquie, on peut apprendre la langue locale en écoutant en permanence puisque les gens ont tendance à parler lentement avec les étrangers. De mon séjour à Kosice, je n’ai que des souvenirs positifs. Je me suis fait des amis venant de toute l’Europe, des USA et d’ailleurs. J’ai été imprégnée par leurs cultures diverses. J’ai appris le mode de vie local et testé la cuisine locale. J’ai échangé des coutumes, des odeurs, des images. J’ai appris à apprécier d’autres types de musique. L’université Pavol Jozef Safarik a été fondé en 1959 comme la deuxième université de Slovaquie. L’université est située à 10 minutes du centre de la ville à pied et le reste de la ville est accessible en transport en commun. La faculté de médecine UPJS offre aux étudiants la tradition et la qualité, des professeurs bien formés et des méthodes d’enseignement modernes ainsi que la possibilité de participer à des programmes de recherche pendant les études. Le plus utile dans mon cas a été les exercices pratiques réalisés sous la supervision de professeurs qui avec leur compréhension et patience m’ont expliqué des problématiques difficiles. Pour moi ce fut une expérience à chaque instant. Pour ceux d’entre vous qui pensent à vivre une aventure et voudraient étudier à l’étranger, je recommande vivement Kosice !
    Maria Kiousi - Médecine généraliste
  • Panagiotis Giannopoulos - Consultant Plastic Surgeon
    Comme Docteur diplômé de médecine de l’université Pavol Safarik de Kosice, Slovaquie, je dois admettre qu’étudier à l’étranger a été une expérience unique ! Ce fut un privilège d’être étudiant de médecine dans une université bien organisée, avec des professeurs compétents, de bonnes installations et des étudiants de diverses nationalités. Pendant mes années d’études, les cours magistraux et pratiques ont construit mes compétences médicales pour atteindre les pré-requis de l’examen final de 6ème année et obtenir le titre de Docteur en Médecine. Kosice est une ville qui vaut le coup ! Grâce à sa taille humaine, tout est accessible facilement. De bon transports publics constituent un lien entre chaque quartier (Commerces en centre ville, restaurants, pubs, clubs, cinémas, théâtres, Galeries…) et un arrière pays magnifique (VTT, Vélo, ski, randonnées…). La ville de “la compréhension et de la tolérance” satisfait tous les critères d’une ville universitaire étudiante et dynamique. En conclusion je dois ajouter les mots d’un de mes professeurs “Étudier… et profiter…. rend parfait” !!!
    Panagiotis Giannopoulos - Consultant Plastic Surgeon
  • Photo Zuzana Klosova - Pédiatre en région Auvergne Rhône-Alpes - temoignage
    Basé sur mes propres expériences professionnelles, je n’ai pas connu de difficulté particulière par rapport aux assurances professionnelles obligatoires pour s’installer. Je peux confirmer qu’il est facilement réalisable de monter son propre cabinet de généraliste ou de spécialiste. Dans mon pays d’origine, le nombre de cabinet est réglementé et il faut attendre un départ en retraite pour pouvoir le racheter ainsi que sa clientèle. Ce fut d’ailleurs la motivation principale de notre choix de mobilité. En France, l’installation est libre, on peut créer des cabinets pluri-disciplinaires… De plus il existe des subventions de la sécurité sociale pour les généralistes en particulier si on s’installe dans des zones dites de “désert médical”. De mon point de vue, j’ai plus de latitude dans mes prescriptions en France par rapport à mon pays d’origine. Il n’y a pas d’obligation d’employer une infirmière ni une secrétaire. Cela permet de considérablement diminuer les frais. Par contre, le temps de travail est augmenté puisqu’on travaille seul. Dans le cas des médecins généralistes, ils sont amenés à suivre également des enfants et de femmes enceintes de moins de 3 mois. Ils suivent pour cela 3 mois d’internat en pédiatrie et en gynécologie. Durant sa carrière, le médecin généraliste peut suivre un certain nombre de formation lui permettant par exemple de réaliser des suivis pédiatriques et gynécologiques y compris pendant la grossesse. Un point négatif que je peux citer serait la somme de documents administratifs nécessaires pour s’installer. Ici le métier est excitant et m’apporte pleine satisfaction. Les méthodes de travail me garantissent aussi une grande liberté d’action.
    Zuzana Klosova, Pédiatre en région Auvergne Rhône-Alpes